Se baigner dans le Soi

Sa baigner dans le Soi

un billet d'Eliot Acuna

Eliot a récemment écrit un billet pour le blogue de Villa Sumaya, un centre de bien être holistique situé aux abord du Lac Atitlán, au Guatemala, où elle organise une retraite annuelle de yoga depuis plusieurs années maintenant.

Chaque fois que je viens sur les rives du Lago Atitlán, je suis replongée dans mes souvenirs d’un moment magique qui s’est passé lorsque j’avais environ neuf ans.
Comme beaucoup d’autres merveilleux parents bienveillants, les miens avaient essayé, par tous les moyens possibles, de m’apprendre à nager. En cet après-midi très spécial, je m’étais avancée dans l’eau jusqu’à la hauteur du menton et j’étais seule.


Le vent avait commencé à fouetter les eaux, une condition pouvant parfois entrainer de fortes vagues. Les habitants du Lago appellent cela le Xocomil. Je pouvais sentir le mouvement de l’eau tout autour de mon corps, délicatement, puis de plus en plus avec une puissance grandissante.


Au lieu de résister au mouvement, je me suis permis de sentir son rythme et de me joindre à lui. Peu à peu, mon corps est devenu une composante de l’eau elle-même, a fusionné avec l’eau, est devenu l’eau. Je n’avais aucune crainte. C’était comme si l’eau et moi, nous étions un.
Mon corps a pris sa forme aqueuse et mes orteils ont quitté le sol. Je faisais un avec l’eau, l’eau faisait un avec moi. Mon corps a embrassé ses pouvoirs d’eau. Est-ce moi qui ai nagé ou les eaux qui m’ont nagée?
 

Je ne savais pas qu’il était vraiment en mon pouvoir de nager jusqu’à ce que je vive l’expérience d’éveiller cet élément et sa puissance en moi. Jusque-là, il ne s’agissait que d’une pensée, d’une idée, de quelque chose que j’avais vu, chez d’autres personnes.
 

Les enseignements de yoga nous expliquent que tout est en nous. Mais aussi longtemps que nous n’en avons pas fait l’expérience, nous sommes comme j’étais avant que je puisse nager, quand la natation n’était qu’une pensée, une notion, quelque chose que je pouvais avoir vu ou reconnu chez les autres. Vraiment, j’aurais pu me noyer!

La pratique du yoga est un peu comme l’expérience que j’ai vécue durant le Xocomil. Elle nous permet de nous baigner dans le Soi, de peu à peu, au fil du temps, sentir le rythme de la nature essentielle de ce que nous sommes, pour éventuellement éveiller et animer tout notre potentiel!

Quand je viens au lac Atitlán maintenant, je viens me baigner. D’une manière tout empreinte de beauté, je viens me baigner, certes, dans les eaux sacrées rafraîchissantes du Lago, mais plus subtilement encore, dans l’admirable source sacrée de mon propre Soi. Dans le Lac du Cœur.

(trad. JD)

Eliot accompagnera à nouveau ses élèves à Villa Sumaya pour une extrarodinaire retraite de yoga, du 28 janvier au 4 février 2017 (7 jours).

  • Dans le Lac du Coeur, retraite de yoga de 7 jours avec Eliot au Guatemala : info ici
  • Version originale du blogue d'Eliot ici

Visages régionaux, un vecteur de changement

Le Centre Yoga souhaite vous présenter Visages régionaux :

"V.I.S.A.G.E.S. régionaux du Québec est un projet initié par Marie-Eve Arbour et Simon Côté, grâce à la bourse Laure Waridel, financée conjointement par Équiterre et la Caisse d’économie solidaire.

La raison d’être de ce projet est de devenir un outil de référence visant à documenter et valoriser des initiatives alternatives de gestion écologique et sociale dans trois volets de l’engagement citoyen, soit l’autonomie alimentaire, l’habitat éco-responsable et la participation citoyenne." (extrait du site web Équiterre)

"La bourse Laure Waridel a permis à Marie-Eve Arbour et Simon Côté de sillonner le Québec à la découverte de cinquante initiatives rurales porteuses de changement.

Nous partons du principe que nos campagnes sont plus que de simples régions-ressources et que chaque village est unique.

Cinq ans plus tard, Visages régionaux veut documenter les initiatives qui dessinent une ruralité en émergence. Démontrer qu'il y a une panoplie de projets originaux et mobilisateurs et que cette multiplication redéfinit la vie rurale. Avec ces données, Visages régionaux entend analyser et communiquer les tendances en émergence qui agissent de manière structurante sur les communautés et sur la société québécoise dans son ensemble." (extrait du site de Visages régionaux)

Nous vous invitons chaleureusement à parcourir ce répertoire pour y découvrir la multitude de projets qui témoignent de la richesse d'une vie rurale stimulante qui émerge des régions du Québec.

  • Pour accéder au répertoire Visages régionaux, cliquez ici
  • Visitez aussi leur page Facebook pour rester à l'écoute de ce qui se passe : cliquer ici

Les postures mensuelles de Bobby Clennell

 Illustration :  BOBBY CLENNELL  © bobbyclennell.com/MYoga.html

Illustration : BOBBY CLENNELL © bobbyclennell.com/MYoga.html

Septembre : Janu Sirsasana

La posture de la tête au genou

Bobby Clennell est une enseignante de yoga très inspirante. Elle a écrit plusieurs livres sur le yoga pour les femmes et enseigne avec sagesse, enthousiasme et un grand sens de l’humour. J’ai suivi un merveilleux atelier de deux jours avec Bobby l’été dernier lorsqu’elle était de passage à Ottawa, durant une fin de semaine organisée par mon professeur Barbara Young. J’ai tellement appris!

Donc, voici un peu de la créativité et de la sagesse de Bobby pour vous! S’il vous plaît, assurez-vous de lire ses conseils pour chaque asana pendant que vous procédez.

Puissions-nous tous être inspirés!

Eliot

bobbyclennell.com/MYoga.html

Nous aimerions savoir...

Natalie McAloney, une apprentie professeur, a offert d'enseigner une classe de yoga au lever du jour, une fois par semaine, entre 6 h 30 et 7 h 30. Nous aimerions savoir si vous désirez y participer et si oui, quelle journée, le lundi ou le mercredi, serait préférable pour vous. Nous vous invitons donc à nous écrire si cette classe vous intéresse à info@centreyogaaylmer.com

Merci!

JDCommentaire